sodastream

  • Scarlett JOHANSSON / DAJJAL A ACCOMPLI SA MISSION, CHANGER LE MONDE

    Scarlette

    Les polémiques autour de l'usine SodaStream en Cisjordanie sont une tradition annuelle du Super Bowl.  

    L'année dernière, à l'époque où le fabricant de machines à faire des boissons gazeuses est devenu la première entreprise israélienne à faire de la publicité pendant le Super Bowl, des groupes palestiniens ont appelé au boycott de ses produits. Une des usines de l'entreprise est située dans un parc industriel lié à la colonie de Ma'ale Adumim en Cisjordanie.

    Les promoteurs de la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS), qui luttent depuis 1967 contre l'implantation de sociétés israéliennes dans les territoires occupés, se sont empressés de conspuer la nouvelle égérie de SodaStream.

    Les critiques ont aussi fusé de l’association Oxfam, dont Scarlett était l’ambassadrice depuis huit ans. Le groupe humanitaire engagé contre la pauvreté, accuse SodaStream de porter atteinte aux droits des palestiniens.

    Cette année, la question a pris des proportions inédites avec l'ajout de Scarlett Johansson comme nouvelle porte-parole de l'entreprise. Johansson a annoncé jeudi 30 janvier qu'elle abandonnait son rôle d'ambassadrice d'Oxfam , l'association caritative britannique, qui s'oppose au commerce avec les colonies.

    Un porte-parole de la société sodastream a déclaré : « Oxfam a accepté la décision de Scarlett Johansson de cesser le rôle d'ambassadrice qui était le sien depuis huit ans. Bien qu'Oxfam respecte l'indépendance de ses ambassadeurs, le rôle de promotion de l'entreprise SodaStream par Scarlett Johansson est incompatible avec celui d'ambassadrice mondiale d'Oxfam ». Ce à quoi Scarlett répondu dans une note publiée sur le site de l’Huffington Post le 24 janvier :

    « Je n’ai jamais eu l’intention d’être la représentante d’un mouvement social ou politique. Je reste partisane de la coopération économique et des interactions sociales entre les Etats démocratiques d’Israël et de la Palestine. SodaStream est une entreprise qui s’engage non seulement pour l’environnement mais aussi pour la construction d’une paix entre Israël et la Palestine, avec des voisins travaillant les uns aux côtés des autres, recevant le même salaire, les mêmes avantages et les mêmes droits. »

    Le PDG de SodaStream Daniel Birnbaum a accordé une interview au Jewish Daily Forward dans laquelle il a décrit l'usine palestinienne comme un «emmerdement», mais a déclaré qu'il ne la fermera pas par considération pour les 500 travailleurs palestiniens de l'usine, qui ne pourraient probablement pas continuer à travailler dedans si elle était relocalisée en Israël.

    Lire la suite